« Je suis mille possibles en moi » (A. Gide)

Le singulier voyage d’Herizo

Tombes militaires
© N.G. 2008

Hommage à Herizo Razafimahaleo (1955-2008)
Par Nivoelisoa Galibert

Qui disait que ceux qui ont choisi la route de l’exil ne pourront plus vibrer au rythme de ceux qui seront restés ? La disparition de Herizo Razafimahaleo nous touche pourtant au plus profond de notre âme.

Herizo Razafimahaleo s’était singularisé par l’esprit de trublion qui se réalisait par les démissions itérées lorsque l’éthique politique était bafouée. Il se singularise aujourd’hui par son silence définitif devant le délitement de la société, devant l’impossible coalescence des brèches politiques, devant le déni du mythique fihavanana face au deuil : le sanglot de l’un n’occultera décidément jamais l’absence de l’autre.
C’est grâce à ce silence assourdissant toutefois que l’intellectuel, davantage préoccupé de chiffres et de résultats que de mots, occupera désormais un espace encore plus visible dans le champ politique malgache – et peut-être du Tout-Monde par le biais de la diaspora malgache.

Dans le défilement de son parcours, point d’actes inexplicables. Le débat, le vrai, est négation de toute hyperbole : l’ancien Vice-Premier ministre et ministre n’arborera pas de distinction honorifique à titre posthume.
De la sorte, l’engagement personnel d’Herizo Razafimahaleo aura été un objet rare et précieux. Son passage éclair, dans l’agir, une belle leçon d’humilité et d’implication citoyenne.

Aujourd’hui, requiescat in pace : qu’il repose en paix.

NB Cet hommage est paru dans une autre version au « Courrier des lecteurs » de L’Express de Madagascar du 31 août 2008, p. 2
Fihavanana : alliance traditionnelle


Pas de commentaire
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Mundus Antiquitatis |
2008: Sur les chemins du su... |
Ben & Marion's Australi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CanadaBlog
| Tafraout - Circuits Excursi...
| almimi