« Je suis mille possibles en moi » (A. Gide)

Jean-Pierre Haga Andriamampandry présélectionné à Ouessant

La 12e édition du salon international du Livre insulaire se tient à Ouessant depuis mercredi 18 et jusqu’au dimanche 22 août.

A l’honneur cette année, les îles bretonnes, avec l’accent mis sur le centenaire de la naissance du grand écrivain Henri Queffélec. Parmi les invités, Johary Ravaloson et Sophie Bazin, lauréats du « Regard poétique » dans l’édition précédente avec « Zafimaniry intime« . Sont présents également sur les stands les éditions Dodo vole de Sophie Bazin et les éditions Jeunes malgaches de Marie-Michèle Razafintsalama (Antananarivo), créées en octobre 2004. Celles-ci comptent aujourd’hui 14 titres pour les enfants, en malgache, en français et en bilingue franco-malgache.

Le palmarès du prix international du Livre insulaire a été déclamé mercredi 18 août. Le roman « L’Oeil du cyclone » (Orphie éditions) du Malgache résidant à La Réunion, Jean-Pierre Haga Andriamampandry, a été présélectionné dans la catégorie « Fiction« . Mais les décisions finales ont distingué « Jon l’Islandais » de Bruno Halluin (éditions Gaïa), ex-aequo avec « Le petit Désordre de la mer » de Joëlle Ecormier (océan Editions).

Le grand prix des îles du Ponant a été décerné au Beau Livre « Le Phare Amédée » de Valérie Vattier et Vincent Guiguenov (Editions Point de vue).

Le jury, présidé par la pianiste de renommée internationale Anne Quéffelec, était composé de Danièle Auffray, chercheur au CNRS, spécialiste d’histoire maritime ; de Gwen Català, écrivain partageant sa vie entre la Thaïlande et la France ; de Gilbert David, géographe de la mer et des îles à l’IRD, ; de Nivoelisoa Galibert, professseur de littératures comparées et spécialiste des littératures des voyages (Paris-Sorbonne) ; de Catherine Domain, fondatrice de la librairie Ulysse au coeur de l’île Saint-Louis à Paris ; de Gérard Le Gouïc, écrivain et fondateur des éditions Telen Arvor (Finistère).

Rappelons que ce prix est ouvert à tous les ouvrages produits dans l’année ouvrable en cours (d’avril 2009 à mars 2010, cette année).

Nivoelisoa Galibert

NB Cet article est paru dans Les Nouvelles (Antananarivo du lundi 23 août 2010)


2 commentaires
Laisser un commentaire

  1. Ninon

    Bonjour,

    Je tiens juste à signaler que Jean Pierre Haga ne réside plus à la Réunion mais à Madagascar (Antsirabe) depuis 2005 déjà!
    Il a cependant écrit son roman à la Réunion.

  2. Nivoelisoa GALIBERT

    Merci de cette information très utile. Je l’ai connu au Prix de l’océan Indien et je le pensais toujours sur l’île voisine.
    C’est enregistré !



Laisser un commentaire

Mundus Antiquitatis |
2008: Sur les chemins du su... |
Ben & Marion's Australi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CanadaBlog
| Tafraout - Circuits Excursi...
| almimi